Séquence 2. Les réseaux sociaux

Actuellement, la plupart des gens, notamment les jeunes, utilisent quotidienment les réseaux sociaux. Mais font-ils un bon usage de ces réseaux ? C’est la question que nous nous posons quand nous voyons l’énorme quantité de sites de tout genre, auxquels il faut s’inscrire pour pouvoir participer et échanger avec les membres d’un réseau. Prenons le cas du si populaire Facebook, une majorité de personnes utilise ce site pour reste en contact avec les amis et les proches quelque soit l’endroit où ils se trouvent car il y a la possibilité de chatter et de se voir à travers un webcam. Mais ce site permet aussi le partage de tout type d’information, de photos et de vidéos (sauf dénonciation pour le retirer), ce qui fait que un grand nombre de personnes est au courant de la vie des autres, parfois malgré eux. Avec le système de géolocalisation, nous savons aussi où se trouve une personne, si elle a changé de ville et quand, etc. Cela pose un véritable problème de sécurité dans certain cas et nous font réfléchir sur la question de l’identité numérique.

En effet, il semblerait que les personnes, notamment les jeunes, ne sont pas conscients des possibles dangers qu’ils encourent en rendant public toutes leurs données parfois personnelles et privées.

Les sites à caracter professionnel comme Linkedln et Viadéo sont intéressantes pour créer des réseaux selon le domaine professionnel et échanger des expériences, mais encore une fois il faut être vigilant aux informations disponibles au public et à la visibilité ( par exemple trouver ses données avec une simple recherche sur Google).

Tweeter est intéressant dans le sens où les échanges sont courts, 140 caractères maximum, et ils se font souvent en temps réel. La réflexion ici est quelle est la qualité de ces échanges? est-ce qu’il faut tout raconter ou échanger? est-ce que ce que je dit est intéressant pour les autres? Car il y a des commentaires plus personnels qui n’ont pas d’utilité pour les autres.

Il me semble que la première étape à faire en matière de réseaux sociaux correspond à l’éducation à l’utilisation des outils si enrichissantes et à l’établissement d’une véritable identité numérique. Cela peut se faire à travers un cours de langue dans lequel l’enseignant crée un groupe sur Facebook pour échanger exclusivement sur des sujets d’intérêt pour tous les participants, en relation avec le cours suivi. Pour que cela soit plus profitable, les échanges peuvent se faire en langue cible selon le niveau des apprenants. L’enseignant devra expliquer les différents paramétrages à faire par exemple, pour que le groupe ne soit pas ouvert ou visible pour tout le public et pour n’autoriser l’envoi et la publication de messages qu’aux membres du groupe.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :